Aller aux aires à  protéger
 
Mouvement Vert
Outil de Recherche
Aller à l'accueil
Aller à la mission Aller au Conseil d'administration Aller à contactez-nous
Aller aux aires protégés Aller à Tortue des Bois Aller à la carthothèque Aller à la bibliothèque

 

25ieme Anniversaire

Bienvenue au Mouvement Vert Mauricie

 

Pour tous les animaux et plantes sans parole

 

Saint-Mathieu-du-Parc, le 23 septembre 2017

 

OBJET : Non à la roténisation des lacs au Parc National de la Mauricie.

Kwei kaskina (Bonjour à tous),

Dans un premier temps, nous désirons vous informer que depuis 2006, Parcs Canada intervient directement sur la destruction de la biodiversité du Parc National de la Mauricie en permettant l’utilisation massive de la formule chimique de la roténone, qui est un piscicide neurotoxique visant l’éradication des tous les poissons, grenouilles, salamandres à branchie, zooplanctons pour 13 lacs connus. Ces actions ayant une incidence directe sur la perte de l’intégrité écologique du parc national de la Mauricie.

Pour la phase 1, six lac ont été roténisés en 2006, c’est-à-dire les lacs Patrick, Petit Patrick, Pimbina, Benoit, Bouchard, aux Chevaux et ont nécessités des retraitements pour certains secteurs en 2012.

Pour la phase 2, six lacs (lacs Journet, La Pipe, Isaï ouest, Hamel ouest, Loubat, Légaure) sont prévus dans le bassin versant du lac La Pipe pour une superficie totale de 117 ha, au coût de traitement de 228 000$. Ce dernier, situé en tête des eaux du bassin versant (Matawin/St-Maurice) et est le milieu de vie potentiel de 26 espèces de poissons (5 d’origines et 20 ayant migrées), qui seront remplacées par une monoculture d’omble de fontaine (salvelinus fontinalis). Dans une compréhension de la toile du vivant, cette action contrevient à tout bon sens écosystémique.

Pour la phase 3 du secteurs des lacs Anticagamac, Waber, Tessier et Wapizagonke, ils ont identifiés pour les projets de restauration en 2006, à cet effet, nous attendons toujours une réponse des autorités du parc national de la Mauricie, en ce qui concerne si l’éradication par la roténone a été effectuée et/ou est prévue sous peu.

L’humanité vient de rentrer dans la une nouvelle période géologique durant laquelle l'action de l'homme à de fortes incidences sur l'évolution de la planète (anthropocène), la 6 e extinction de masse est en cour, un peu de cohérence écosystémique serait de mise par le parc national de la Mauricie, dont l’intégrité écologique s’effrite d’année en année.


Dues à un manque de transparence, les actions du Parc National de la Mauricie lèsent les citoyens canadiens, en tant qu’utilisateur, à l’accès à l’information. De plus, à la suite de la destruction par roténone d’une grande partie de la vie des lacs, les utilisateurs seront privés d’un écosystème riche et diversifié, permettant les activités en milieu naturel représentatif de l’écorégion Maurienne, tel que : la marche, l’observation de la faune, la baignade, la pêche sportive d’une grande variété de poissons, etc.


Inefficacité dans la gestion chimique des espèces dites « indésirables » au parc national de la Mauricie.

Des expériences passées de roténisation de lacs au Québec, dénotent la persistance de 7% des espèces "indésirables" post roténisation, de plus, des retraitements ont dus être effectués en 2012 au parc national de la Mauricie, pour un secteur situé près des lac Bouchard et Benoit précédemment traités en 2006; À la suite de l’implantation de monocultures d’omble de fontaine, des traitements à la roténone ont dû être répétés aux États-Unis (cycle de 10 ans) pour remédier à la « contamination » des espèces envahissantes par l'air, la terre et l'eau et l’être humain;

 
  • Des expériences passées de roténisation de lacs au Québec, dénotent la persistance de 7% des espèces "indésirables" post roténisation, de plus, des retraitements ont dus être effectués en 2012 au parc national de la Mauricie, pour un secteur situé près des lac Bouchard et Benoit précédemment traités en 2006;
  • À la suite de l’implantation de monocultures d’omble de fontaine, des traitements à la roténone ont dû être répétés aux États-Unis (cycle de 10 ans) pour remédier à la « contamination » des espèces envahissantes par l'air, la terre et l'eau et l’être humain;
  • Les activités du Parc National de la Mauricie s'inscrivent à l'encontre des enjeux internationaux au niveau de la protection de la santé publiques de ses travailleurs/utilisateurs (parkinson, infertilité humaine et animale U.E.);

 

Selon le Mouvement Vert Mauricie :

 

 
  • Procéder à la destruction d’écosystèmes aquatiques complets et complexes, possédant une riche biodiversité, afin de favoriser la réintroduction d'une espèce endémique (présente) partout en Amérique du Nord (omble de fontaine : salvelinus fontinalis), est inéquitable pour l’ensemble de la chaîne alimentaire et n'a nullement sa place en conservation;
  • Le discours actuel de Parcs Canada est incomplet, inexact et comprend des incohérences scientifiques majeures : Aucune mention d’espèces menacées d’omble de fontaine, n’a été répertoriée au COSEPAC pour le territoire impliqué par le traitement. En faire une monoculture dans le Parc National de la Mauricie vise uniquement à augmenter la disponibilité de l’espèce pour développer le marché récréotouristique.
  • Bien au contraire, nous croyons que le pêcheur/utilisateur aime avoir accès à une riche variété d’espèces, telle que la truite grise, la truite brune, la perchaude, l’achigan, le doré, etc. Ce qui nécessite le maintien du capital naturel présent au Parc National de la Mauricie;
  • Il importe donc avant tout de laisser la nature trouver les solutions pour faire face aux éternuements climatiques et ruptures écosystémiques en cour.
  • Enfin, le MVM est propriétaire foncier d’une réserve naturelle dédiée à la protection de la tortue des bois (clempsys insculpa), située dans une zone tout juste en aval du Parc National de la Mauricie. Et, à ce titre, nous estimons que nos efforts de conservation sont mis en péril par la mauvaise orientation dans la gestion du Parc National de la Mauricie.

Il est fini le temps des apprentis sorciers détruisant une grande partie de la chaîne alimentaire des écosystèmes aquatiques, dans des laboratoires à ciel ouvert, afin de favoriser le rétablissement d’une monoculture d’espèce endémique (présente) partout en Amérique du nord;


À la suite de ces informations, nous vous invitons à appuyer le projet de résolution ci-joint, afin de sursoir à la roténisation du lac La Pipe, établir un moratoire régional sur le traitement par piscicide roténone et permettre la tenue d’une audience publique bipartite fédérale provinciale sur la question de l’éradication par piscicide (roténone) d’espèces « compétitrices » à l’omble de fontaine (salvinus fontinalis).


Prière de faire circuler dans vos réseaux respectifs afin de solliciter des appuis à la présente démarche. Mikta Mikwetc (mille mercis) !

 

Patrick Rasmussen, président MVM (1987) inc.
Psychologue écosystémiste. Membre de l'OPQ
Tél : (819) 532-2855, cell : (819) 719-2360
Courriel : rasmussenpatrick@hotmail.com
Site internet : http://www.mouvementvert.com/

P.j. Fiche descriptive formule chimique de la roténone.
Projet de résolution demandant un moratoire régional et une audience publique fédérale/provinciale

 

Fiche signalétique de la roténone

Selon le Système Global Harmonisé (et avec toutes les informations requises par le CPR)

 

 
Poison
  Arbre Mort  
 

 

H300 Mortel en cas d’ingestion
H315 Provoque une irritation cutanée
H319 Provoque une sévère irritation des yeux
H335 Peut irriter les voies respiratoires
H410 Très toxiques pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

___________________________________________________________________________

Informations supplémentaires

  • La roténone est un produit initialement naturel, provenant de six genres de légumineuses soit : Derris sp., Munduela sp., Spathoiogus sp., Tephrosia sp., Lonchocarpuis sp. et Milletia sp. L’extraction de la roténone est réalisée au moyen d’éther, d’acétone, de chloroforme ou de chlorure de méthylène. L’ajout de différents composés chimiques en augmente la toxicité.
  • Le plan de réaménagement du territoire lors duquel la roténone est utilisée comme piscicide s’étend sur une superficie de 117.7 ha et comprend 6 lacs. Soit : le lac La Pipe (50.8), le lac Isaïe ouest (38.8), le lac Hamel ouest (24.1), le lac Journet (2.7), le lac Loubat (1.3) et le lac Légaure (0.7). L'hectare (symbole : ha) est une unité de mesure de superficie. Un hectare correspond à 10 000 mètres carrés (par exemple l'aire d'un carré de 100 mètres de côté).
  • Le produit visé pour le traitement est le Nusym-Noxfish contenant 2,5% de roténone auquel est ajouté 2,5% d'un produit à action synergique appelé "pipéronyl-butoxide" de la compagnie Prentiss Inc. (7190 litres).
  • Le Pipéronyl butoxide, l’autre ingrédient agissant en synergie avec la roténone, peut persister jusqu’à 9 mois dans les eaux profondes où la température est inférieure à 10 degré C.
  • L’épandage de la roténone liquide sera réalisé à l’aide d’une pompe manuelle portative dans les tributaires et toute la surface des lacs à l’aide d’une chaloupe équipée d’une pompe à essence faisant directement le pré-mélange de la roténone avec l’eau du lac dans un rapport 1 : 10 tel que recommandé par le fabriquant.
  • La période d’épandage idéale se situe peu avant le retournement automnal de la colonne d’eau, soit durant le refroidissement des eaux lorsque les niveaux sont à leur plus bas et que l’oxygène des fonds est à son périgée (d’ici le 30 septembre 2017).

Vider un Lac

VIDÉO Vider un lac (partie 1)
VIDÉO Vider un lac (partie 2)

Logo Mouvement Vert

Le Mouvement Vert Mauricie (MVM) est un organisme à but non lucratif enregistré en 1987 et il a le statut d’organisme de charité. Le mandat premier du MVM est la défense de la vie sous toutes ses formes. Il est apolitique et non-violent. Le MVM participe activement à différentes campagnes de sensibilisation populaire dans une approche et une vision écosystémique de gestion du territoire. Il se veut un regroupement de sympathisants et de chercheurs/militants bénévoles venant en aide aux organismes de la société civile, aux groupes environnementaux et sociaux ainsi qu’aux municipalités et aux autorités gouvernementales par la production de documents et d’études scientifiques. Il offre, au besoin, des appuis organisationnels facilitant la prise en charge locale face à des problématiques sociales et environnementales.

 

Coordonnées : Téléphone : (819) 532-2855 / cell : (819) 719-2360

rasmussenpatrick@hotmail.com
http://www.mouvementvert.com/


 

Haut
Mouvement Vert Mauricie, C.P. 5, Saint-Mathieu-du-Parc, Québec, G0X 1N0
Contactez-nous

 
Retour à page Bievenue au Mouvement Vert Retour à page Bievenue au Mouvement Vert Aller à Tortue des Bois Aller aux aires à  protéger Aller au jeu de la tortue des bois Allez au vidéo de la Tortue des Bois Allez à Forum Planet'Ere 5